Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2021

Movimiento de Mujeres Indigenas por el buen vivir - Stop au Terricide !

 

"Le 20 mars, nous commençons à marcher vers Buenos Aires pour que le terricide soit reconnu comme un crime, un crime contre l’humanité.

Des personnes issues de 36 peuples indigènes d’Argentine entameront ce dimanche 21 mars une marche historique visant à sensibiliser le public aux impacts du modèle de développement actuel sur l’environnement.

Une grande partie de l’humanité a réalisé que nous ne pouvons pas continuer à vivre comme nous le faisons. L’idée est donc de pouvoir constituer une grande caravane qui, le 25 mai, jour de la commémoration du premier cri d’indépendance de l’Argentine, pourra arriver en masse à Buenos Aires dans une grande marche.

Cette grande marche, qui partira du nord et du sud de l’Argentine, aura des connotations historiques car un document sera remis au gouvernement de ce pays pour exiger que le terricide ou les dommages à l’environnement soient considérés par la loi comme un crime contre l’humanité.

Ce serait un précédent très nouveau pour le monde, car jusqu’à présent, malheureusement, les entreprises et les gouvernements terricides ne paient aucun coût pour les dommages irréversibles qu’ils causent au Mapu1, au Pacha2 et aux populations. Ce serait donc la possibilité d’apporter un outil juridique qui pourrait sanctionner, condamner, juger ces entreprises, ces gouvernements.

Le terme “terricide” est un concept qui englobe les effets contre l’environnement, les dommages à la culture des nations indigènes et la détérioration de la façon de voir le monde de ces populations.

La terricide est un concept qui synthétise la cosmovision des peuples indigènes, qui ont une vision tridimensionnelle de la vie, car nous ne reconnaissons pratiquement rien de ce qui a trait à notre médecine ancestrale, à notre spiritualité. Tout ce que nous comprenons comme philosophie, comme cosmovision, n’est pas interdit, mais il n’est pas non plus reconnu.

L’un des principaux facteurs qui ont motivé la réaction des communautés autochtones est lié aux incendies de forêt qui ont eu lieu ces derniers temps. Et cela a affecté non seulement les habitants mais aussi l’écosystème de ces régions.

Environ 60000 hectares ont brûlé, entre tous les foyers d’incendie. Des centaines de familles y ont perdu leur maison et il y a encore des personnes disparues, des morts. C’est terrible.

L’arrivée de cette marche à Buenos Aires est prévue pour le 25 mai et vise à coïncider avec la date à laquelle la révolution et l’indépendance seront commémorées dans ce pays."

 

*

 

Moira Millán

Une des femmes leaders dans la lutte pour la terre et la liberté du peuple Mapuche. Elle est une des personnes importantes qui représentent le mouvement des femmes mapuches.

 

Source : http://www.kedistan.net/

*

Elles sont arrivées à Buenos Aires samedi dernier.

https://www.facebook.com/movimientodemujeresindigenasporelbuenvivir

 

Moira Ivana Millan.jpg

 
HISTORIA DEL MOVIMIENTO DE MUJERES INDÍGENAS POR EL BUEN VIVIR
 
Desde el año 2013 algunas pocas hermanas empezamos a recorrer el país con la idea de gestar lo que hoy es el Movimiento de Mujeres Indígenas por el Buen Vivir. Fuimos en busca de hacer visible lo que se pretende invisibilizar: nuestras cuerpas-territorio, nuestras cosmovisiones, nuestras identidades y nuestros derechos como mujeres indígenas. Todos estos motores llevaron adelante el caminar que reunió y generó el apoyo de mujeres de 36 naciones preexistentes que cohabitan el territorio argentino. Juntas, nos organizamos en el espacio que llamamos Marcha de Mujeres Originarias por el Buen Vivir y que desde mediados del 2018 renombramos como Movimiento de Mujeres Indígenas por el Buen Vivir.
 
NOS AUTODETERMINAMOS MUJERES INDÍGENAS POR EL BUEN VIVIR
Somos un movimiento instituyente para amplificar derechos. Nos reconocemos como un movimiento de tensión en tanto reclamamos territorio y creemos que se tienen que multiplicar los movimientos de tensión.
No aceptamos tutelaje ideológico, nos enunciamos políticamente desde nuestra identidad ancestral y nuestras cosmogonías, saberes e identidades territoriales. Somos un movimiento beligerante.
Proponemos recuperar la plurinacionalidad histórica que ha sido omitida y negada por la historia oficial. Luchamos por la autodeterminación de nuestros cuerpos, de nuestros territorios y de nuestros pueblos.
Confiamos en nuestra fuerza como mujeres de la tierra. Nuestra ancestralidad nos da poder y sabiduría, nuestro amor por la vida nos llama a la lucha. El tiempo es hoy y la unidad es impostergable.
 
 

189346505_333176968528567_866059609739944753_n.jpg

 

 

 

Écrire un commentaire