Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2018

ARTE Regards - Sur les traces de l’accident nucléaire de Maïak

Le 29 septembre 1957, une explosion du complexe militaro-industriel de Maïak causait l’irradiation de plusieurs milliers de personnes et une catastrophe écologique à grande échelle. Ce drame fut tenu secret plus de trente années durant par les autorités soviétiques...
 
L’avocate et militante écologiste russe Nadezhda Kutepova est originaire de l’Oural : c’est là, non loin de la ville d'Oziorsk, qu’a eu lieu il y a soixante ans le premier et l’un des plus graves accidents nucléaires de l’histoire. Le 29 septembre 1957, une explosion du complexe militaro-industriel de Maïak causait l’irradiation de plusieurs milliers de personnes et une catastrophe écologique à grande échelle. Ce drame fut tenu secret plus de trente années durant par les autorités soviétiques : à l’heure actuelle, personne n’a encore été dédommagé. Après avoir défendu les victimes de l’accident devant la justice, Nadezhda Kutepova a dû se réfugier en France : accusée d’espionnage industriel par les médias officiels russes, elle risque vingt ans de prison. Aujourd’hui, elle poursuit son travail militant depuis Paris. Et c’est par hasard qu’elle a découvert au fil de ses recherches des documents suggérant une possible implication des autorités françaises dans l’étouffement de l’affaire…
 
 
visible jusqu'au 19 janvier...
 
 
 
 
 
 

Écrire un commentaire