Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2013

Voeux de David Gabella et son Carré d'Art

Composition VOEUX 2013 def.png

10:02 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

05/01/2013

Voeux de JL Millet

2754606138.jpg

sur une toile de Linda Zacks        

21:25 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

03/01/2013

Voeux de Bernard Mayaudon

voeux2013W.jpg

16:27 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

Voeux de Gaël Macho

Voeux 2013.jpg

15:27 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

Voeux de Lionel et Anicet

joyeux noel.jpg

 

 

 

 

 

 

Anicet et moi nous vous souhaitons la 13ème année des 2000

Très BELLE et BONNE avec beaucoup de sourires...

 

Vous pourrez retrouver ANICET dans les pages du journal "LE LOT EN ACTION"

tout au long de l'année et sur le site: anicetalbum.com

 

15:08 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

Voeux de Alain Cotten

2013.jpg

15:04 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

Voeux de Georges Cathalo

Fin du monde ou fin d'un monde ?

 

 

          Puisque vous lisez ces quelques lignes, c'est que la fin du monde vous a épargnés. Tant mieux pour vous : ce sera pour la prochaine fois, à Bugarach ou ailleurs...

        Trêve de plaisanterie, rappelons ce que nous enseignent les historiens ou les sociologues. A les lire, l'on s'apercevra vite qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil et que, de tout temps, les hommes ont cherché à se faire peur en inventant toutes sortes d'âneries pour justifier leur trouille face à une apocalypse possible.

      Ce qui serait extraordinaire désormais, ce serait de contribuer à la fin de l’immonde. Mais qu'est-ce donc que l’immonde ? Rien de plus simple, voyez-vous : c'est un ensemble compact qui regroupe nos façons de vivre et de penser. L'immonde, c'est notre indifférence face aux grands bouleversements mondiaux dont nous avons connaissance en « temps réel » et que nous faisons semblant de ne pas voir.   Les beaux esprits répondront immanquablement : « Mais voyons, nous ne pouvons rien faire ni rien changer au cours des choses ». Rien de moins sûr!  Si l'on veut bien s'en donner la peine, l'on peut constater qu'il existe déjà, un peu partout, sans que cela soit médiatisé, des alternatives au monde consumériste qui nous est imposé à grands renfort d'injonctions publicitaires. Évoquons juste ici les associations de résistance active, les « indignés », les initiatives citoyennes, les SEL, les AMAP, … et tant d'autres qu'il faudrait s'efforcer de mettre en avant pour servir d'exemple sans qu'elles deviennent des modèles, sans quoi l'on en serait alors revenu aux archétypes dont l'on veut faire disparaître et qui nous sont imposés par les gens de pouvoir.

            Alors voilà : afin de nous débarrasser des immondes immondices qui traînent dans nos neurones atrophiés, il ne reste plus qu'à fixer une date et un lieu pour convenir d'une fin de l'immonde. A suivre...

 

 

Georges Cathalo – 22 décembre 2012,

lendemain de la « fin du monde » et... jour de mon 65° anniversaire

 

 

 

 

15:02 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

28/12/2012

MICROBE 75, de la bombe !

 

Microbe 75.jpgLe 75e numéro du Microbe est prêt !

Ce numéro a été préparé par Jany Pineau.

Au sommaire :
S
amantha Barendson
A
nna de Sandre
C
athy Garcia
I
sabelle Guilloteau
V
irginie Holaind
S
abine Huynh
P
errine Le Querrec
M
urièle Modély
E
mmanuelle Pagano
C
atherine Peintre
J
any PineauModély - À la lettre.jpg
C
écile Portier
C
éline Renoux

Khun San
M
arlène Tissot
J
asmine Viguier

Illustrations : Sabine Danzé

Les abonnés le recevront dans quelques jours.

Les abonnés « + » recevront également le 38e mi(ni)crobe signé Murièle Modély : À LA LETTRE.

Comme d’habitude, les autres ne recevront rien !
http://courttoujours.hautetfort.com/archive/2012/12/26/mi...

.

11:41 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

25/12/2012

Pages Insulaires, les dernières

Parce que toutes les BONNES choses ont une fin, voici le dernier numéro d'une revue aussi modeste que profonde... Pages Insulaires... et ça me fait très plaisir d'y découvrir "Où sont passés les poètes I" en couverture...

 

Pages Insulaires 28.jpg

et voici ci-dessous, par Jean-Michel Bongiraud, pourquoi ce numéro sera le dernier (cliquez sur l'image), et moi j'ai hâte de voire la suite...

CCI25122012_0002.jpg

 

12:50 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

RÉSIGNÉS de Georges Cathalo

 

 

 

À Cathy Garcia

 

 

en achetant la paix sociale

ils rajoutent un matelas de plus

à leur confort quotidien

 

leur mission est bien ciblée

 

braquer les uns contre les autres

attiser les braises finissantes

instiller goutte à goutte la perfidie

 

artificiers à court de munitions

ils cherchent les mots qui blessent

les post-scriptum à leurs envois

 

et face aux vagues des indignés

ils ont rassemblé cimenté

l'armée sombre des résignés.

 

Georges Cathalo

 

(poème inédit, extrait d'un ensemble à paraître : La feuillée des mots)

11:58 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

24/12/2012

La divine terrienne de Walter Ruhlmann

 A Cathy G.

 

Bien sûr que je la vois! Dans la caverne, la grotte peut-être, une cave naturelle où les humains dessinaient des formes et des lignes en soufflant du carmin, de la poussière de charbon, de la poudre d'ailes de papillons, où les pollens restèrent collés et où ils suçaient quelques os de proies chassées toute la journée.

 

La poitrine de la déesse est lourde et son bassin large, elle a les pieds sur terre et dessinée ou modelée d'argile terrestre. Le mâle porte des cornes, cette silhouette un peu bestiale a aussi un pénis gigantesque.

 

Quelque part, sous un arbre, derrière un abri, où les gouttes de rosée s'attardent après la bruine de l'aube, je peux aussi voir une forme imprécise, comme si la femelle elle-même voulait se cacher du reste du groupe, comme timide, ou cachant quelque secret honteux dans les replis de sa mémoire. A-t-elle de longs cheveux? Peint-elle son corps avec les pigments offerts par cette terre splendide, cette terre de richesses, salie et dévastée par leurs descendants? Me verra-t-elle caché dans un coin, derrière un buisson, caché dans les arcanes de son cerveau, caché mais visible à quiconque voudrait me voir?

 

Qu'elle soit Mélusine, Lilith, Morgane ou Pele – peu importe – eau, terre, air, feu, les quatre éléments sont en elle.

Elle peut les tailler en artefacts, mots, oeuvres d'art, paroles de chansons, poèmes, cartes de voeux ou impressions, sans aucun artifices ou pétarades.

Elle les détient simplement quelque part dans les profondeurs de son cerveau reptilien, cette reine lézard qui ne porte rien que sa peau rose.

Elle a hérité du pouvoir de la déesse Minoéenne aux serpents et des Amazones: fille de la sorcellerie, sagesse incarnée, sage femme, soigneuse, nourrice et nouricière, attentive mère.

 

l.jpg

(c)Cathy Garcia

 

The Divine Earthling

for Cathy G.

 

Why, yes! I can see her in the cavern, the cave maybe, a natural cellar where humans drew shapes and lines blowing carmine, coal dust, powder from the wings of the butterflies, where pollens stuck and where they sucked the bones of some prey they hunted all day.

 

The goddess has heavy breasts and a large womb, she has been drawn to earth, drawn or modelled with earthling clay. The male wears horns, the beast-like figure also has a gigantic penis.

 

Somewhere, under a tree, behind the shed, where dew drops linger after the dawn drizzle, I can also see some unclear shape, as if the female herself wanted to hide from the rest of the people, as if she was shy, or sheltered some shameful secrets within her. Has she got long hair? Does she paint her body with pigment offered by this land of beauty, land of plenty, stained and fouled by what their heirs will do? Will she see me hiding in a corner, behind a bush, hidden in the corner of her brain, hidden but visible to whoever wants to see me?

 

Whether she is Melusine, Lilith, Morgan or Pele – no matter – water, earth, air, fire – the four elements are hers.

She can carve them into artefacts, words, art, lyrics, craft, poems, cards or notes, not using artifices or fire-works.

She just has them somewhere deep in her reptile brain, lizard queen wearing nothing but pink skin.

She has the powers the Minoan Snake Goddess and the Amazons transmitted to her – daughter of witchcraft, wise woman, midwife, nurse, nurturing and catering, caring mother.

 

Walter Ruhlmann

 

22:46 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

21/12/2012

Asphodèle balance ses confettis

8 confettis i.jpg

 

10 pages, 10x15 et 2 euros le confetti + le prix du timbre.

La collection entière (il y en a 9 en tout, il en manque un sur la photo) est à commander à l'éditeur :

15 euros les 9.

 

Quant à moi, je vous propose de découvrir le contenu d'Un vanity de vanités...

Vous pouvez le commander à l'éditeur

http://asphodele-edition.pagesperso-orange.fr/Confettis.h...

ou le réserver en m'envoyant un mail si vous le voulez dédicacé...

 

 

 

 

19/12/2012

Consumptive Language d'Oliver Loveday

Consumptive Language
 
This is the language of the carnivores
This is the language of the carnival of consumption
There are no lights or beauty in this language
Everyone who talks this language is saturated with death
This language of the consumption of dead objects
This is the language of gallows and cemeteries
There are no bird songs or children singing in this language
Everyone who talks this language resides in darkness
This is the language of blood and shattered bones
This is the language of crimson clover and posthumous heroes
There are no dreams or dreaming with this language
The only dancing allowed is to the sound of the dirge
This is the language of the carnivores
This is the language of evasive memory
This is the language we use to count the dead
This is the language we use to recount the slain
 
Oliver Loveday© December 18, 2012 5:30pm EST
 
 
 

Oliver Loveday.jpg

 
(c) Oliver Loveday - Skypage
 
 
 

11:02 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

13/12/2012

Faire-part de naissance d'une nouvelle revue consacrée à la littérature de voyage

 
Karim Cornali lance aujourd'hui un appel à textes pour la création d'une petite revue qui sortira pour la première fois en juin 2013.

Kahel, revue de littérature de voyage, accueillera des textes aboutis en vers et en prose.

Le blog de la revue où vous trouverez des infos: http://kahelrevue.overblog.com/

10:16 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

15/11/2012

Hypnagogic Fantasies par Jean-Louis Millet

http://jlmi22.hautetfort.com/

 

11:16 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (2)

06/11/2012

Hommage à Liborio Noval. Exposition Indignation à Limoges

Hommage à Liborio Noval, réalisé le 16 octobre 2012 à Limoges, lors du vernissage de l'exposition "Indignation" à la galerie d'art: "La Grange à Calèche". Une collaboration fructueuse entre l'association "Bigousse" Art et Citoyenneté, et Art@Live International. Liborio Noval était l'un des talentueux photographes de Che Guevara...

23/10/2012

Autodidaxie par JL Millet

21:14 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

12/10/2012

Lancement du Café TROBAR, Hommage à Bruno DUROCHER

Vous êtes cordialement invité(e) au lancement du Café TROBAR qui a pour vocation de contribuer à faire connaître la poésie du monde entier et de prolonger l'émission de Radio Occitania "les poètes".

Je serais heureux de vous accueillir à la soirée Bruno DUROCHER à la Maison de l'Occitanie le jeudi 25 octobre 2012 à 21 h.

Bien cordialement à vous, 

Christian Saint-Paul  


 

cafe-trobar-affiche.jpg

cafe-trobar-info.jpg

mise en page : Aurélia Randriamorasata, Fondacion Occitània, org&com

10:03 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)

02/10/2012

Le Lot en Action fête son anniversaire les 6 et 7 octobre

Anniversaire du Lot en Action - Programme.jpg

29/09/2012

Étranges anges anglais de Walter Ruhlmann

 à paraître aux éditions Le Chasseur Abstrait.


Bulletin de souscription pour le recueil à faire circuler : WRuhlmann EAA souscription.pdf



Présentation par l'auteur

« Je n’ai rien gardé de toi, si ce n’est cette brûlure qui colle à la peau.
Peau rouge de mes nuits sans sommeil, à quelle ombre appartiennent tes veines ? »

Voilà peut-être pourquoi je me suis récemment appliqué à remettre en état et à réunir sous un même titre ces trois recueils écrits entre 1995 et 1997 en Grande-Bretagne, de Bath à Manchester. Parce que comme le laissent comprendre ces deux vers, l'un de ceux par lequel toute mon activité littéraire – autant comme auteur que comme éditeur – a pris son envol a aussi été l'un de mes plus grands inspirateurs – puisque la muse est réservée au genre féminin.

Oui, ce sont des poèmes d'amour pour la plupart, mais sont-ils sirupeux pour autant ? Je ne le crois pas. Je me trompe peut-être, mais le climat social dans lequel ils ont été écrits a annihilé l'eau de rose et la fleur bleue sans scrupule et pour le plus grand bien de ces poèmes.

La naissance des anges et Deux anges sous la lune sont deux recueils écrits en observateur de l'illustrateur anglais Craig McCafferty (auteur entre autres de l'avatar de la revue Mauvaise graine/mgversion2>datura), tandis que la troisième partie Au sortir de la nuit, témoigne du recul pris après la séparation. L'ange est tombé, il a ouvert les yeux et s'est remis à vivre pour lui-même ; souvent dans l'angoisse de l'abandon et du désert affectif qu'il abhorre au plus haut point pour en avoir souffert pendant plusieurs années auparavant.

Si le jeu et la variété de la langue ne sont pas toujours à la hauteur des attentes d'un lecteur ordinaire de poésie contemporaine, l'utilisation des images, fortes, parfois crues, est un atout majeur pour le transport vers l'art poétique.

Dans ce texte, comme dans tous ceux que j'ai écrits, je fus surveillé de près par mes maîtres à penser que sont Baudelaire, Hérédia, Cros, et les germanophones Kafka, Zweig et Rilke.

-- 
W. Ruhlmann

15:49 Publié dans COPINAGE | Lien permanent | Commentaires (0)